La réalisation de ce site web à été pensé pour vous informer sur les recettes de bébé

J'ai décidé d’avoir un bébé. Mes amies et mes proches m'on dit que c'était le moment de faire le point sur mes réserves en acide folique et en fer... Pourquoi ces deux nutriments sont-ils essentiels ? Et dans quels aliments puis-je les trouver ? Si vous êtes un professionnel de la vente d'aliments ou de la nutricion pour les bébés ou les jeunes enfants, vous avez surement besoin d'une agence de publicite pour être plus visible et mettre en avant votre marque ou vos produits sur les agence Instagram n'hésitez pas à contacter notre agence création web sur la réunion.

Les conseils pour bébé

Faut-il privilégier le bio au non bio pour l’alimentation de bébé ?

L'alimentation bio: effet de mode ou essentiel pour l'alimentation votre enfant? Les produits bio reposent sur 3 principes fondateurs : o une agriculture sans produits chimiques de synthèse (pesticides / produits phytosanitaires) ni OGM, o Le respect du bien-être animal, o Une utilisation restreinte des additifs et auxiliaire.

Les étapes de fabrication d’un produit biologique sont contrôlées plusieurs fois par an par un organisme de contrôle spécialisé et indépendant.

La composition des aliments de l’enfance garantit une sécurité alimentaire adaptéeà la fragilité des tout petits, qu’ils soient bio ou non bio.

Pourquoi y-a-t-il une différence entre le goût des aliments spécifiques bébé et le fait maison?

tout ce qu'il faut savoir sur l'alimentation des bébés. L’appréciation du goût est une donnée subjective pour nous tous et l’est sans doute encore davantage pour le petit enfant, dont le palais s’éduque au fur et à mesure de ses découvertes gustatives.

Ce qui peut paraître fade à nos palais d’adultes est potentiellement une petite révolution en bouche pour bébé ! Par ailleurs, conformément à la réglementation, la teneur en sel dans les aliments de l’enfance est très faible : une « lacune » que nos palais d’adultes, habitués à des teneurs en sel élevées, ne pardonnent pas facilement.

Quel que soit le soin que l’on mette dans la fabrication d’un petit pot ou d’une petite assiette, il est difficile de rivaliser, en termes de texture et de saveur en bouche, avec un produit fait maison dans lequel on aura pu remplacer de temps en temps l’huile végétale conseillée (en particulier l’huile de colza) par un petit morceau de beurre ou un peu de crème…

Par ailleurs, pour permettre une conservation prolongée, les traitements thermiques utilisés peuvent atténuer les saveurs.

Quels aliments donner à Bébé pour faciliter son transit ?

Une alimentation riche en fibres et une bonne hydratation favoriseront le transit de Bébé. Les fibres se trouvent essentiellement dans les légumes verts (haricots verts, petits pois…), les légumineuses (haricots secs, lentilles…), les légumes péyi (fruits à pain, ignames…), les fruits (ananas, mangues…) et les céréales complètes. Les produits laitiers (lait, fromage, yaourts) sont également importants : les probiotiques qu’ils contiennent participent à l’entretien de la flore intestinale de Bébé.

L’eau, présente à hauteur de 70% dans le corps de l’enfant, joue un rôle essentiel : elle hydrate, nettoie, régule sa température et favorise le transit intestinal. Le climat de notre île nous invite à donner très régulièrement à boire à Bébé.

Langage de bébé: une commnunication qui se maîtrise

Le Quotidien de bébé Après quelques semaines, les jeunes parents finissent par comprendre les rires, les pleurs et les « areuh » de bébé. Pourtant, les débuts ont parfois connu quelques ratés…

Quel papa ou quelle maman n'a pas proposé un nouveau repas à bébé, pensant qu'il avait faim, ou joué en excitant le nourrisson juste avant l'heure du coucher? Mais au final, entre le nouveau-né et ses parents, tout est un langage.

Ils sont en totale interaction. Il suffit juste de réussir à décrypter.

 

Apprentissage de l’autonomie et de la propreté à table.


Nous ne le répéterons jamais assez : un des préalables indispensables de la démarche de parentalité bienveillante et respectueuse, c’est la connaissance les étapes du développement de l’enfant.

Dans cet article nous allons faire le point sur les différentes étapes de l’autonomie et de la propreté à table.Connaitre ces étapes vous permettra de « respecter les besoins » de votre enfant… Autonomie et propreté à table… patience et respect de l’enfant. Le moment du repas marque de nombreuses étapes du développement psychologique du bébé. Il s’assoit maintenant à côté ou face à ses parents et/ou frères et sœurs. Une nouvelle relation s’installe d’échange avec les autres. Bébé grandit pour suivre le chemin de l’espèce humaine. Voici quelques grandes lignes résumées de ce chapitre de l’éducation à l’alimentation : Boire tout seul. Vers 8 ou 12 mois selon les enfants, on commence à introduire la tasse, gobelet, timbale… à la place du biberon.

Très souvent on souhaite enlever le biberon des repas de son bébé, car on trouve cela un peu niais, mais c’est presque une aberration. Le tout-petit enfant à besoin de téter, le plaisir oral est le tout premier plaisir de votre bébé depuis sa naissance. C’est par lui-même que votre enfant repoussera le biberon, lorsqu’il aura assouvi son propre plaisir. Manger tout seul. Vers 12-18 mois votre enfant va pouvoir commencer à manger seul. Il prendra avec ses doigts des petits morceaux d’aliments que vous lui aurez préparés, il commence à faire la pince avec ses doigts pour attraper les petits pois par exemple.

À cet âge il faudra seconder l’enfant en lui donnant à manger. C’est vers 2 ans, 2 ans et demi que votre bébé sera capable de manger seul avec une petite cuillère. Mais ce seront les débuts et la propreté ne sera pas toujours au rendez-vous. Vers ses 3 ans, votre enfant va pouvoir commencer à manger avec une fourchette adaptée et pas trop pointue. À l’âge de 4 ans environ, votre enfant sera presque autonome, il commencera a bien utiliser le couteau (de préférence à bout rond) et sous la surveillance d’un adulte. Il manipulera correctement les autres couverts et prendra son repas proprement. On souhaite très tôt que nos enfants soient propres à table, qu’ils ne mettent pas les mains dans l’assiette, ne joue pas avec la nourriture. Et pourtant…

Laisser le bébé toucher ses aliments est très important. Ainsi il découvre les aliments (fruits, légumes, pains…), s’éveille aux différentes textures, à ce qu’il va manger, au goût, aux odeurs. La nourriture devient intéressante au même titre qu’un nouveau jouet, il ne fait pas la différence. Et surtout la nourriture encore une fois est une source de plaisir. Le laisser touiller, barbouiller la table c’est respecter son besoin de manipuler, de découvrir. Il est donc préférable de laisser son enfant toucher sa nourriture, le laisser assouvir ses pulsions. Évidemment à vous de montrer l’exemple en mangeant proprement, il saura faire la différence en vous observant.

Respectez votre enfant en tant que personne ayant besoin d’activité même au moment du repas. Retenez que c’est en gros à l’entrée en maternelle vers 3 ans que votre enfant mangera presque proprement. Évidemment, n’hésitez pas à utiliser quelques accessoires de puériculture qui peuvent vous simplifier la vie comme un grand bavoir ou tablier, un set de table …